Horaires d'été

Chantemerle
84 Rue Féray
01 60 88 03 12
Mar 14 h - 18 h
Mer 10 h-13 h / 14 h-18 h
Jeu fermé
Ven 14 h - 18 h
Sam 10 h-13 h / 14 h-17 h








Fermeture du mardi 06 août
au samedi 17 août inclus

Montconseil
76 Bd Henri Dunant
01 60 88 04 23
Mar 14 h  - 18 h
Mer 14 h - 18 h
Jeu fermé
Ven fermé
Sam 14 h - 17 h

Fermeture du mardi 20 août
au samedi 31 août inclus

Gratuité


Gratuité totale

pour les personnes

habitant ou travaillant

à Corbeil-Essonnes

ou dans les communes

du Grand Paris Sud

Malvoyant
Thème par défaut

Twitter

NOUS AVONS AIME CETTE ANNEE

Ludovic Escande

Ce livre est le récit d’une ascension. Mais pas n’importe quelle ascension : l’ascension (en 2013)  du Mont Blanc sous anxiolytiques. Ici, l’auteur n’est pas un alpiniste chevronné. Ici, l’auteur n’est pas alpiniste tout court. Ce récit est le saut dans l’existence de Ludovic Escande, éditeur parisien, qui traverse une période difficile. Et si ce saut dans l’existence fait peur à notre éditeur, le récit  ne manque pas d’humour, de Xanax, de références littéraires mais aussi de cigarettes et  d’alcool… Il faut dire qu’il est en bonne compagnie avec ses deux compères Sylvain Tesson et Jean-Christophe Rufin qui l’aideront à traverser cette incroyable tempête.

 

 

 

REVIENSSamuel Benchetrit



Que vous soyez fan de Samuel Benchetrit et de ses romans ou que le mari de Vanessa Paradis vous exaspère à chacun de ses passages télé, foncez sans plus attendre et lisez ce livre très drôle (eh oui, on ne dirait pas comme ça, d’après la couverture) où vous vous surprendrez à rire à presque chaque page. Il faut dire que l’auteur ne manque pas d’autodérision dans son dernier roman. Loin de là.  Le narrateur est un écrivain un peu “ paumé ”. Son fils est parti pour un tour du monde d’un an. Ce dernier lui envoie un jour par sms une devinette : quel mot unique dirait un père inuit à son fils de quinze ans qui part dans les glaciers ? A votre avis ? Ne répondez pas Crève comme un des pensionnaires de la maison de retraite où notre narrateur va se retrouver à faire des lectures à voix haute d’un auteur à la mode qu’il exècre  pour deux résidentes prénommées  Raymonde (une aveugle et une à qui il a voulu voler un exemplaire du roman Béton Armé dont il est lui-même l’auteur, son éditeur ayant pilonné tous les exemplaires qui restaient).

 

 

 

VERS LA BEAUTE

David Foenkinos

 

Autant prévenir tout de suite : si ce roman semble commencer de manière cocasse, il s’agit pourtant d’un roman sombre à l’issue tragique Antoine Duris (rien à voir avec l’acteur Romain Duris .Et pourtant …  c’est selon l’humeur de notre personnage), maître de conférences aux Beaux-Arts de Lyon très apprécié de ses étudiants et de ses collègues, disparait du jour au lendemain sans prévenir quiconque pour devenir gardien de salle au musée d’Orsay. Il semble fuir. Mais qui ou que fuit-il ? Son ex-compagne avec qui il vient de se séparer ? Ou se sent-il coupable et responsable d’un drame survenu récemment ? D’ailleurs, est-il coupable de ce drame ? Et pourquoi aller vers la beauté ? Parce que la beauté apaise (les traumatismes) lui avait dit Camille Perrotin (1999-2017), jeune fille sensible que vous découvrirez en lisant le dernier roman de David Foenkinos.